OneWeb: de nombreuses interrogations autour du modèle économique

Le Figaro l February 26, 2019

As OneWeb was preparing the launch of their first six prototypes, Rachel Villain, Principal Advisor, was asked to contribute her expertise on megaconstellations and the OneWeb project in this article by Véronique Guillermard in Le Figaro.


Click here to read article

[Excerpt] Malgré une promesse forte, celle de connecter à Internet 4 milliards de terriens, le projet de constellations de satellites de télécommunication se cherche: en cinq ans, il a changé trois fois de business model.

La promesse de OneWeb est forte: réduire la fracture numérique d'ici à 2027, en connectant à l'Internet haut débit les 4 milliards de Terriens qui n'y ont pas encore accès. Faute de dessertes terrestres ou de moyens financiers. «Apporter une couverture globale, y compris aux pôles, ainsi qu'une importante capacité avec des temps de latence faibles et, cela, pour moins cher qu'avec des satellites géostationnaires: c'est la promesse des constellations en orbite basse», développe Rachel Villain, conseillère principale au cabinet Euroconsult.

Cinq ans après avoir été créée par Greg Wyler, OneWeb est la première constellation en orbite basse à se lancer. Il faudra attendre 2020 voire 2021 avant que celle-ci atteigne une masse critique, d'environ 50 satellites. Mais d'ores et déjà son modèle économique pose question. «Internet pour tous? C'est un slogan! De la com' pour faire briller le projet… Mais y a-t-il un vrai business derrière?», interpelle un expert sceptique.

Template: 
Image